Semaine du Zéro déchet : et au bureau, et chez Delane ?

Semaine européenne de la réduction des déchets : en route vers le Zéro déchet ! Et au bureau, ça donne quoi ?

La SERD ou Semaine Européenne de Réduction des Déchets, c’est dès lundi qui vient et c’est le moment fort pour diminuer nos déchets et consommer mieux !

Devant l’urgence environnementale, c’est un événement qui s’adresse à toutes et tous. et nous invite à repenser nos us et coutumes, à titre personnel… ou encore en entreprise. L’univers professionnel n’est en effet pas exempt de mauvaises habitudes en tous genres, qui tendent à générer des déchets en quantités. Entre les gobelets d’eau ou ceux du distributeur à longueur de journée, les impressions régulières et les essuie-tout en papier, les mégots de cigarette, ou encore les plats emportés ou en livraison avec leurs sacs, leurs couverts plastiques, leurs plats en carton doté de leurs couvercles en plastique ; n’EN JETEZ PLUS ! Le compte n’est pas bon…

14Millions de Français travaillent aujourd’hui dans un bureau : ce qui représente un actif sur deux. Partant du principe qu’un salarié génère en moyenne 120 à 140kg de déchets par an, dont 80 kilos de papier, on a de quoi s’interroger sur le nombre de documents étalés sur deux pages au lieu d’une pour une seule ligne de trop, par exemple… 2/3 de ces déchets sont incinérés… ou enfouis ! Et seulement un tiers est recyclé.

Bref, de quoi avoir mal à notre planète. On le sait toutes et tous, nos modes de vie et de consommation occasionnent une pollution à même de décréter l’état d’urgence pour notre environnement.

Évidemment, Delane SI s’engage dans un effort de tri et recyclage des déchets générés au cœur de son activité. Nous avons connu et expérimenté notre partenariat avec Les Joyeux Recycleurs, animés de leur mission d’apporter d’incroyables solutions pour recycler au bureau : nous voici désormais équipés d’équipements de collecte et de tri RECYGO.

Recycler, c’est bien : mais c’est un moindre mal. En effet, le recyclage n’étant pas toujours optimal… et applicable, il se montre, de plus, fortement énergivore.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas

N’oublions donc pas que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, tout simplement !

Aujourd’hui, l’enjeu est d’impliquer tout un chacun, de tous et toutes se sentir concerné.e.s !

Et pour passer du statut de spectateur à celui d’acteur du changement, des leviers d’action existent. Certain.e.s d’entre nous les actionnent, ou y pensent. Du reste… personne n’est parfait, personne. Mais nous avons toutes et tous une marge de manœuvre. Nous avons toutes et tous de la ressource.

Alors, si le temps de la remise en question était venu ? Si nous partagions nos bonnes pratiques et bonnes idées dans la voie du Zéro déchet ou au moins, de la réduction des déchets ?

Si nous nous inspirions les uns des autres et nous ouvrions à de nouvelles perspectives et d’autres modes de consommation au quotidien dans le cadre de notre activité professionnelle ?

Il n’y a pas de geste insignifiant, chaque petit pas permet d’avancer, si tant est qu’il aille dans le bon sens.