L’interview de Alexandre, Business Analyst

BIG data

Découvrez l’expertise et les talents de Alexandre, consultant Delane SI

Business Analyst et consultant Delane SI depuis plusieurs années, Alexandre nous raconte ses missions, ses passions, et son parcours. Un parcours somme toute assez particulier puisque exerçant initialement en Ile de France, Alexandre a assisté et fait partie du déploiement de Delane SI en région avec l’installation à Lyon. Alors, si on faisait connaissance ?

“Un rôle d’intermédiaire entre les équipes techniques et fonctionnelles”

Pour commencer, « business analyst Bases de données – architecte études Bases de données SQL/NoSQL », c’est ce qu’on peut lire à ton propos sur LinkedIn.

Si tu devais vulgariser et expliquer à des personnes extérieures à ton activité, qu’en dirais-tu ?

Comme on le comprend vite, mon métier tourne principalement autour de la donnée, mais pas uniquement.

Les problématiques de langage entre des métiers différents sont souvent les plus grosses sources de retards ou d’échecs sur les projets.

Mon rôle en tant que Business Analyst, est d’être à l’écoute et de jouer un rôle d’intermédiaire entre les équipes techniques et fonctionnelles grâce à ma double compréhension des deux métiers. Mon expérience technique dans un premier temps puis fonctionnelle m’aide en ce sens.

big data

Pour des « profanes », c’est un métier qui semble revêtir des aspects particulièrement techniques et pointus. Quelles sont, d’après toi, les qualités nécessaires pour envisager ce type de profession ?

C’est un métier qui nécessite surtout une grande écoute et un sens aiguisé de la communication.

Étant en relation avec plusieurs équipes aux métiers bien distincts, il faut être capable, afin d’obtenir une légitimité, de comprendre les problématiques des uns et de les aider à les résoudre en prenant en compte le fait qu’elles peuvent également impacter les autres.

Au quotidien, en quoi consistent les missions types ?

Et quel est le genre d’outils que tu utilises au quotidien ?

Dans ma mission actuelle, je travaille avec les équipes d’Architectures en bases de données.

J’apporte à la fois ma connaissance en tant qu’architecte sur les solutions en place, et mène également les études sur les nouvelles technologies de la donnée telles que les bases noSQL. Pour ce faire, je vais faire un gros travail de veille technologique d’abord, puis en partenariat avec les éditeurs de solutions et les développeurs, monter des POC (proof of concept) afin d’éprouver ces solutions dans notre environnement et les proposer ensuite pour des projets réels.

Quel a été ton cursus étudiant ? et professionnel ?

études

Après un DUT informatique et une Licence Réseaux et télécom, je suis diplômé d’un titre d’ingénieur ESIEA en informatique, électronique et automatique. Mon cursus scolaire a la particularité de s’être fait en alternance durant 5 ans. J’ai fait mes 3 dernières années d’alternance à la BNP, ce qui je pense a marqué mon cursus professionnel depuis car je suis resté dans le secteur bancaire depuis.

 

“La banque est un secteur très dynamique”

Quelles ont été les motivations, et quels ont été les facteurs, éléments déclencheurs qui t’ont mené dans ces directions ou incité à prendre ces orientations ?

La banque un secteur d’activité que j’affectionne car très dynamique. Les projets sont souvent nombreux et on y cherche souvent également à rester compétitif face à la concurrence, ce qui implique de rester à la pointe de l’innovation.

“Chaque mission est un challenge”

A l’instant T, quels sont selon toi tes plus beaux accomplissements personnel et professionnel ?

Mon plus bel accomplissement personnel est de réussir à concilier mon activité professionnelle et mes nombreuses activités extra (photographie, sport et musique pour ne citer qu’eux).

Mes journées, mes week-ends sont très chargés, mais j’ai atteint un équilibre dans cette hyperactivité qui me convient aujourd’hui.

sport

Professionnellement, chaque mission est un challenge avec ses problématiques. Lorsque j’arrive à apporter des solutions dans des situations qui ressemblent au premier abord à des impasses, mon devoir est accompli et je suis satisfait. Le travail de business analyst est aussi un métier de l’écoute et de diplomatie.

Tu as un mantra, une philosophie à partager avec nous ?

Ma citation fétiche est « La patience est un arbre dont la racine est amère mais le fruit doux ». C’est ce proverbe qui me guide au quotidien, que ce soit dans le cadre personnel ou professionnel.

Il ne veut pas dire qu’il faut prendre son temps pour tout. Mais au contraire que pour faire bien les choses, il y a un temps minimum.

Sur une étude, ou sur un travail de développement. Le temps le coût et la qualité sont souvent des valeurs qui s’opposent. Il est important de définir les objectifs en fonction du contexte et des attentes. En cas d’incident de production, le temps de résolution devra être le plus court possible. Sur une étude, le temps permettra de pousser plus loin dans les détails. Etc.

Tu es plutôt actif dans la vie de l’entreprise, en participant à la plupart des événements organisés et proposés. On peut en conclure que c’est important pour toi de venir à la rencontre de tes collègues autant que possible ?

La position de consultant est un peu particulière.

D’une mission à l’autre, on intègre des équipes en place depuis parfois de nombreuses années. Même si la plupart du temps on est bien reçu et intégré rapidement, on sait que l’on finira par partir dans un futur proche.

team building

C’est pour cette raison que j’accorde une haute importance à la vie de mon entreprise. Rencontrer mes collègues le plus souvent possible est, en plus de moments d’échange et de partage d’expériences l’opportunité de créer et d’entretenir ce besoin ou ce sentiment d’appartenance à un groupe sur une longue durée. Contribuer à l’amélioration de la vie d’entreprise me permet à ma manière de participer à l’amélioration de celle-ci.

“Contribuer à l’amélioration de la vie d’entreprise me permet à ma manière de participer à l’amélioration de celle-ci.”

Au-delà de ton domaine professionnel, tu exerces la photographie avec passion. On peut avoir un aperçu de ton travail sur tes comptes de réseaux sociaux. Cette dimension artistique et créatrice apporte une nuance toute particulière à la vision que l’on peut avoir d’un profil technique ou scientifique… Tu veux nous en dire un peu plus à ce sujet ?

On sépare souvent les métiers artistiques des métiers dits « intellectuels ».

“Flagrant délit” – photographie réalisée par Alexandre

Je pense plutôt qu’avec une répartition différente, on dispose tous d’une part artistique en nous. Je pense juste avoir réussi à concilier ma passion avec mon métier même si ça me demande beaucoup d’organisation et d’investissement de temps.

enfant

Photographie réalisée par Alexandre

 

Le sport, et surtout la photographie sont mes deux grandes passions. Ce sont également mes échappatoires et des moyens de me vider l’esprit. Je pratique la photographie de rue. Figer des scènes, des expressions insolites, est un moyen pour moi de partager ma vision de la société et de la vie.

La vie lyonnaise, c’est comment ?

lyon

C’est super !

Dans le milieu de l’IT, l’IDF est souvent considérée comme le jardin d’Eden en termes d’opportunités et de variété professionnelles. J’ai pu constater que Lyon n’est pas en reste. Coté personnel, je me suis rapidement intégré dans une ville dynamique, culturellement riche et très accueillante. J’apprécie également une ville à taille humaine où il est plus facile de se déplacer et où la vie en général est bien plus agréable.

C’était important pour moi notamment en ce qui concerne mes autres activités.

 

 

“Toujours réussir à concilier vie professionnelle, passions et vie personnelle”

Que contient ta liste de vœux pour les cinq prochaines années ? Des projets à nous faire part ?

J’aimerais, dans les prochaines années à toujours réussir à concilier ma vie professionnelle, mes passions ainsi que ma vie personnelle. Je souhaite continuer à évoluer en me dirigeant vers les métiers de l’expertise en organisation SI. Je suis en éternelle réflexion sur la place à donner à la photo dans tout ça.

passion photo

Un mot pour terminer ?

Fin … (on a dit un mot)

😉

 

Merci à Alexandre de s’être prêté au jeu de l’interview et d’avoir pris le temps de nous faire découvrir son univers ! Vous en voulez d’avantage ? Découvrez les interviews de Brahim, consultant et champion sportif, mais aussi de Estelle, responsable du recrutement pour le groupe.