Anglais : améliorer son niveau rapidement

Des compétences en langues et spécialement en anglais un peu faibles ? Lorsqu’elles peuvent compromettre l’essor d’une carrière, on peut réagir et progresser.

Développer sa maîtrise de l’anglais : l’enjeu professionnel incontournable

Une lacune typiquement française ?

On le sait, le niveau des Français en langues étrangères n’est pas considéré comme des plus brillants. Au cliché persistant depuis des décennies s’ajoute une certaine réalité. En effet, selon l’EPI, baromètre de compétence en anglais, le niveau global de maîtrise en France serait « moyen » avec une 29ème position sur 72 pays testés.

Pourtant, on connait l’importance que la pratique de l’anglais trouve dans la vie professionnelle. Ainsi, d’un atout certain pour nombre d’activités professionnelles, elle devient évidemment un indispensable pour les carrières internationales.

Avec un apprentissage qui s’arrête généralement avec la fin de la scolarité, la pratique de l’anglais se développe chez certains publics grâce aux séjours dans les pays anglophones. Erasmus, voyages… Mais lorsqu’on n’a pas bénéficié de ce type d’opportunité et qu’on n’a jamais eu de franche occasion de développer son exercice de la langue, comment dépasser ses difficultés et progresser pour apprivoiser l’anglais ? Et comment apprendre lorsqu’on est sorti du contexte étudiant ? Voici quelques pistes qui ont fait leurs preuves.

La pratique, toujours la pratique

Immersion culturelle

Big ben

Big Ben

Lectures, cinéma, télévision, presse… c’est décidé, on passe à l’anglais, et on y va franchement. L’objectif : baigner dans la langue anglaise et globalement un univers anglophone, pour se rôder et se familiariser avec. Avec quoi exactement ? A peu près tout, finalement : vocabulaire, grammaire… mais aussi l’accent, les tournures du langage courant, peu abordées lors de notre scolarité et pourtant essentielles à une pratique orale de la langue. En effet : pour une vie professionnelle et ses différentes exigences, on se doit de sortir de l’académique. En bref, de l’avis de tous (oui, tous !) : plus on entend parler une langue, plus on se l’approprie facilement. De quoi en apprendre les rudiments assez naturellement, finalement.

Par conséquent ? Ce n’est pas un cliché : passer à la VOST… voire à la VO pour le visionnage de ses séries télé, ou films reste un des meilleurs moyens d’allier l’utile à l’agréable. Mieux encore : la Version Originale sous titrée.. en anglais ! Une manière d’avoir l’ouïe et le visuel.

Autre support à exploiter : la presse en ligne. Entre autres lectures, consulter des sites d’actualités en anglais apportera une aide précieuse à cet apprentissage. D’ailleurs, quel meilleur moyen pour s’habituer aux divers niveaux de langage (technique, journalistique) mais aussi aux différents registres de vocabulaire ?

En ce qui concerne les lectures, finalement, pourquoi s’arrêter là ? Surtout quand certains ouvrages s’avèrent très accessibles ! D’ailleurs, la saga Harry Potter est réputée pour l’exercice : de nombreux Français ont choisi ces livres pour une première approche plutôt concluante.

Pratiquer

Comment ? Plusieurs bonnes habitudes peuvent vous y aider. Des contacts anglophones, déjà. Aujourd’hui, les possibilités offertes par le net et les médias sociaux sont multiples. Elles vous permettront de trouver les contacts adéquats avec qui échanger dans la langue de Shakespeare. Dénichez les communautés virtuelles adaptées à vos passions pour trouver à vous y exprimer autant que vous le pouvez ; tissez des liens, renouez avec cette coutume chère à notre adolescence : la correspondance. Bonne nouvelle : en 2017, plus besoin de payer les timbres une fortune, ni d’attendre les délais postaux. Et puis, qui sait ? Peut-être qu’avec de tels interlocuteurs, vous pourrez vous entraîner au téléphone ou encore envisager des séjours à l’étranger ? On le redit : faire un séjour à visée « linguistique » reste une excellente occasion de mettre en application ses connaissances de la langue tout en les optimisant.

Dans le même ordre d’idée, se faire aider d’un professeur, ou autre intervenant est une piste qu’on peut envisager. Comptez néanmoins un certain investissement financier pour ce type de service. Mais au moins, vous bénéficierez d’une solution vivante « sur mesure »…

 

Retour aux cours ?

On l’a vu : sorti des études, la maîtrise de l’anglais demande autre chose que du théorique et du scolaire. Pour autant, un panel intéressant d’applications et cours en ligne se développe à destination de publics adultes et pros. Payantes ou même gratuites, il n’y a plus qu’à chercher et faire son choix. Ainsi, utiliser une application mobile vous permettra de progresser à votre rythme : généralement, elles sont adaptées à tous niveaux. Et puis, voila qui reste un très bon moyen d’occuper quelques minutes de libres entre deux. Par exemple, Duolingo revendique des leçons courtes, efficaces et ludiques pour apprendre à tous les âges, gratuitement. A l’heure actuelle, il s’agit d’un incontournable.

application

 

Alors, ready to go ?